Drôle d’histoire ! Le canal de Nantes à Brest, c’est l’origine de toute notre aventure

Le canal de Nantes à Brest, c’est l’origine de toute notre aventure. Parce que nous (Jean-Marc et moi, Nelly) avions découvert ce canal, parce que le mot « Aulne » nous paraissait très beau, nous avons cherché une résidence d’été dans le voisinage.
La maison ne pouvait être que vieille (par choix) et pas chère (par obligation). Nous l’avons trouvée par hasard, grâce à une page de cahier collée sur une vitre et indiquant que l’endroit était à vendre. Pas plus chère que prévu, la maison était en revanche plus vieille, pas mal plus vieille, et très marquée par des années de mauvais traitements puis d’abandon total.
Mais elle était collée au canal et – cela nous amusait beaucoup – une partie de ses bâtiments avaient fonctionné comme café pendant de longues années. Et puisque cela nous faisait rire, autant garder le maximum de décor : nous avons racheté le mobilier, repeint le comptoir, conservé l’enseigne.
On s’y serait cru, et du coup ça n’a pas tardé : pendant que l’on nettoyait les murs pour en extraire l’humidité, pendant que l’on clouait, grattait, enduisait et peignait, les gens du coin franchissaient la porte sans façon, commentaient notre travail et s’informaient sur la date de la réouverture. Les cyclotouristes étaient encore plus directs : ils marchaient droit sur le bar et commandaient un demi s’il vous plaît.
Du coup et à force, Jean-Marc et moi avons décidé de tenter de faire renaître le café. Cela pouvait passer pour assez raisonnable : il n’y a aucun lieu pour se restaurer et se reposer dans cette portion du canal. Mais puisque ce n’était pas du tout notre métier d’origine, puisque nous ne connaissions rien au commerce de la limonade, autant enrichir le pari en y ajoutant des activités culturelles, des ateliers et des spectacles. Nous avons décidé d’en faire un lieu de rencontre entre les anglophones du voisinage et les francophones, entre les locaux et les touristes. En gros, nous avons essayé de créer le lieu que nous aurions rêver de trouver au bord du canal si nous avions été de simples passants. Rien de moins !
L’endroit a été rebaptisé Le Flâneur, et il a ouvert en juin de l’année dernière. Dire que c’est facile, dire que la prospérité se profile, ah non non. Il faudrait que Le Flâneur gagne en notoriété, devienne un but de balade, il faudrait que plus de gens y viennent pendant la journée, il faudrait que le soleil nous donne aussi un coup de pouce.
Mais un cercle d’amis s’est très vite formé autour du Flâneur, mais nos soirées du vendredi amènent pas mal de monde et sont toujours délicieusement chaleureuses, mais nous avons l’impression que le café répond à une demande assez forte, même si personne ne la connaissait. Alors nous continuons. Et nous vous raconterons ici les spectacles, les activités proposées.

Nelly et Jean-Marc.

Le Flâneur,
Café culturel, petite restauration

Pont ar Stang
29540 Spézet
Tél. 02 98 26 10 19 ou 06 63 07 03 95
Mail : leflaneur29@gmail.com ou n.zeitlin@free.fr
Web : http://leflaneur29.blogspot.fr.